Préparer son voyage

  1. Accueil
  2. Préparer son voyage

Santé : les vaccins

Avant de partir, nous vous invitons à consulter la fiche technique correspondant à votre voyage qui se trouve dans la rubrique "votre voyage" sur votre espace voyage ainsi que sur la page du voyage sélectionné sur notre site Internet.


D'une manière générale, certaines destinations exposent les voyageurs à des risques sanitaires plus ou moins graves selon les conditions d'hygiène et la durée de leur séjour. La vaccination peut alors être un précieux allié préventif pour partir l'esprit tranquille. Prenez en compte votre âge et votre état de santé pour faire votre choix, évaluez objectivement les risques et parlez-en avec votre médecin.


Pour programmer votre vaccination, vérifiez :

  • le délai pour vous faire vacciner (entre 10 jours et 5 mois avant le départ) ;
  • la durée de protection des vaccins (entre 3 et 10 ans) ;
  • les procédures (certains vaccins sont administrés seulement par des centres agréés par le ministère de la Santé).

Nous vous conseillons de consulter les sites suivants pour de plus amples informations à ce sujet:


Dans tous les cas nous vous conseillons, avant de partir, de prendre rendez vous avec votre médecin et d'être à jour des vaccinations courantes.


Règles d'hygiène


Pendant votre voyage, observez quelques règles simples d'hygiène alimentaire et corporelle

  • veillez à un lavage soigneux et régulier des mains, notamment au savon ou avec une solution d'alcool gélifié, avant chaque repas
  • veillez à votre hygiène corporelle
  • évitez glaçons, jus de fruits coupés à l'eau, légumes crus et fruits non épluchés
  • évitez la consommation d'aliments insuffisamment cuits (lait, poisson, viande, œufs)
  • évitez de consommer l'eau du robinet : buvez l'eau en bouteille capsulée, filtrez ou traitez l'eau
  • évitez les baignades dans les eaux stagnantes
  • évitez de marcher pieds nus
  • ne caressez pas les animaux que vous rencontrez
  • n'achetez pas de médicaments dans la rue
  • accordez une attention particulière aux personnes les plus vulnérables
  • évitez le contact avec les personnes malades
  • consultez sur place un médecin en cas de fièvre ou de symptômes grippaux.

Pharmacie


Bien que votre guide dispose d'une trousse de première urgence pendant le circuit, nous vous recommandons d'apporter votre propre pharmacie contenant médicaments et autres produits pour pallier aux petits bobos sans gravité.


Quelques conseils pour composer votre pharmacie :

  • Son contenu doit être adapté à la destination et à l'engagement du voyage ainsi qu'aux antécédents de chacun.
  • Vous devez en connaître le contenu et savoir l'utiliser.
  • Les produits doivent correspondre aux maladies courantes et aux urgences (pansements (tailles variées), steristrips, compresses stériles, bande adhésive (type Elasto), double peau, bande type Strapal, pince à épiler, ciseaux, épingles à nourrice, arnica en gélules ou en stick, désinfectant, anti diarrhéique, antiseptique intestinal, anti vomitif, antibiotique à large spectre, paracétamol/aspirine, pastilles de purification de l'eau, collyre antiseptique, anti-inflammatoire…)
  • Chaque produit doit être facile d'utilisation et ne pas présenter de risques ou d'effets secondaires trop marqués.
  • Vérifier et renouveler régulièrement votre pharmacie (gardez les boîtes des médicaments afin d'avoir les dates de péremption).
  • En voyage, votre pharmacie est à portée de main tout au long de la journée, à l'abri de la lumière (UV) et de la chaleur.

Astuce : Pensez à mettre votre pharmacie dans le sac en soute et non dans le bagage à main. Le plus pratique et le moins onéreux est d'élaborer votre pharmacie dans une simple boîte en plastique ou un sachet étanche type zip-lock.


IMPORTANT : validez-la avec votre médecin traitant, qui saura mieux que quiconque vous conseiller et vous aider à la préparer.


Le mal aigu des montagnes (MAM)


Vous êtes nombreux à nous interroger à ce sujet. Il n'existe pas de vaccin contre le MAM, et malgré toutes les précautions prises (paliers d'acclimatation, caisson hyperbare), le risque n'est jamais nul…

Le MAM touche à des degrés divers bon nombre de personnes lorsqu'elles évoluent en altitude. En dessous de 3 000 mètres, rares sont les sujets qui en souffrent. Le mal aigu des montagnes apparaît le plus souvent à partir de 3 500 mètres, après quelques heures (ainsi quelqu'un empruntant un téléphérique pour profiter d'un panorama ne sera pas affecté). Il disparaît à la descente et régresse avec l'acclimatation.


Les formes du MAM

Bénin, le MAM génère maux de tête et œdèmes localisés. Grave, il s'agit d'œdème pulmonaire ou cérébral de haute altitude. Une personne sur deux est sujette à un MAM bénin, une sur cent à un MAM grave.

Les symptômes

Les plus fréquents sont les maux de tête, les nausées ou la perte d'appétit, les insomnies, l'essoufflement au repos, une fatigue importante, des vertiges, des vomissements. Tout symptôme de ce type doit être a priori considéré comme une acclimatation incomplète à l'altitude.

Conduite à adopter

Quelle conduite adopter en cas de symptômes :
  • Si les signes sont faibles à modérés, prendre du paracétamol et s'hydrater. Si les signes s'estompent, on peut continuer.
  • S'ils s'aggravent, redescendre jusqu'à ce qu'ils disparaissent et remonter avec prudence ; vous devez parfaire votre acclimatation pour ne pas risquer un œdème pulmonaire ou cérébral de haute altitude.
  • Si le MAM est sévère, la personne doit être placée dans un caisson hyperbare. Une à deux heures à l'intérieur du caisson permettent une régression partielle ou complète des symptômes. Dans tous les cas, le malade doit être ensuite évacué et redescendre (la sensation de bien-être n'est que passagère). Il est dangereux de séjourner à la même altitude ou de poursuivre l'ascension.

A SAVOIR : une grande partie de nos voyages avec trek de haute altitude (passage longs, réguliers au dessus de 4000 mètres et fort isolement) disposent de caissons hyperbares.


La prévention du MAM

Ne pas monter trop vite, trop haut, en moyenne 400 mètres de dénivelée par jour au-dessus de 3 500 mètres ; marcher lentement, même si l'on se sent en forme. Ceci est particulièrement important au début du séjour.

Mais monter suffisamment haut pour s'acclimater : pour un sommet à 7 000 mètres et plus, l'altitude idéale pour le camp d'acclimatation se situe entre 4 800 et 5 200 mètres (pour faire l'ascension du mont Blanc, il est conseillé de se préparer avec trois courses de haute montagne dont deux à plus de 4 000 mètres, et une nuit à 3 500 mètres).

Eviter les efforts intenses au début du séjour : faire une pause toutes les 30 minutes de marche pour s'hydrater et se réoxygéner naturellement.

Ne pas rester trop haut trop longtemps : l'homme n'est pas fait pour vivre au-dessus de 5 500 mètres ; aucune population ne vit de façon permanente à ces altitudes.


Pour plus d'information sur le MAM vous pouvez consulter la page Documentation de l'Ifremmont.

Il est également possible, avant votre départ, d'effectuer une téléconsultation avec un des médecins spécialistes de l'Ifremmont (Institut de formation et de recherche médicale en montagne). Pour plus d'informations consultez la page Ifremmont dédiée


Préparation physique et psychologique


Pour garantir la réussite de votre voyage, nous nous attachons à la richesse de nos parcours, mais aussi à la constitution du groupe de randonneurs de niveau équivalent, adaptés aux différents profils de nos circuits. Pour y parvenir, nous décrivons au mieux le niveau des randonnées, leur difficulté technique et le type de terrain rencontré sur place mais il convient à chacun de se préparer physiquement quelques semaines avant le départ afin de profiter au mieux de son voyage.

Nous vous conseillons de consulter les descriptifs des niveaux ainsi que les conseils de préparation physique présents sur la page web du circuit réservé et de ne pas hésiter à solliciter votre conseiller voyage. Demandez également conseil à votre médecin si un doute subsiste sur votre état de santé et votre capacité physique.

Par ailleurs, vous partez parfois au bout du monde, dans des pays qui n'ont pas la même conception du temps et de la vie, qui ont une culture et des usages différents des nôtres, ou dans des régions isolées c'est pourquoi cela implique une ouverture d'esprit et une capacité d'adaptation certaine. De la même manière, la vie en groupe sollicitera également vos capacités d'adaptation. Une attitude positive, l'esprit d'équipe et l'irremplaçable sens de l'humour sont les bienvenus pour assurer une bonne ambiance et la réussite de votre voyage.

Enfin, malgré tout le soin que nous apportons pour que votre voyage se déroule sans accroc, grâce notamment au professionnalisme de nos équipes locales, la nature du voyage d'aventure que nous proposons et que vous avez choisi, implique parfois certains aléas (crevaison, aléas climatiques pouvant impacter nos programmes…) il convient de prendre tout ça avec le sourire parce que finalement, les imprévus, c'est l'aventure !


Formalités administratives

Il est de votre responsabilité d'accomplir toutes les démarches nécessaires avant votre départ.


Pour les voyageurs français, nos fiches techniques vous informent sur les formalités administratives obligatoires d'entrée dans le pays. Les enfants mineurs français sont soumis aux mêmes obligations que les personnes majeures.

Pour les autres nationalités, seules les autorités consulaires de votre pays sont compétentes pour vous renseigner.

Les voyageurs prennent à leur charge l'obtention de tous les documents exigés par les autorités des pays visités (carte d'identité ou passeport à jour, visa, vaccinations etc...).

Si vous utilisez les services de Visa Connect pour l'obtention de votre visa, sachez que vous pouvez obtenir une remise de 10% en indiquant que vous voyagez avec Huwans (sur présentation d'un justificatif).

Il est important de préciser que si vous devez de votre côté remplir des formulaires administratifs pour l'accomplissement de votre voyage, vous devrez les renseigner avec les mêmes informations que celles transmises à Huwans et figurant sur le document d'identité que vous utiliserez à l'occasion de votre voyage, à savoir, nom, prénom(s), date de naissance et sexe

De la même manière, lors de votre inscription à un voyage, quelle que soit votre destination, vérifiez la validité de vos documents d'identité et, sur les formulaires d'inscription, indiquez précisément vos noms et prénoms exacts et complets tels qu'ils figurent sur ces documents.


Astuce : Perdre ou se faire voler son passeport est toujours possible. Les mesures de sécurité étant de plus en plus strictes, il est important de prendre quelques précautions. Faites une copie numérique de qualité, en couleur, de votre passeport, imprimez-la en deux exemplaires, conservez une copie à votre domicile et une copie que vous placerez dans vos affaires de voyage, dans un endroit différent de l'original. Envoyez-vous la copie également par mail pour l'avoir en version numérique. Il est beaucoup plus facile d'accomplir les formalités administratives nécessaires pour la déclaration perte/vol en produisant une copie de l'original. Par ailleurs, de façon à éviter tout désagrément lors de votre voyage, privilégiez l'utilisation d'un passeport valide à une carte nationale d'identité portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité. Si vous voyagez néanmoins avec ce type de carte, nous vous recommandons de télécharger sur le site du ministère de l'Intérieur et d'emporter avec vous les fiches d'information sur l'allongement de la durée de validité de la CNI, traduites pour chaque pays acceptant la CNI comme document de voyage.

Sécurité

Votre sécurité, notre priorité !


Aucune région du monde ne peut être considérée comme totalement sûre, il n'y a pas de risque zéro. Nous mettons tout en oeuvre pour assurer votre sécurité. Il est essentiel, cependant, de rappeler que nous ne pouvons nous substituer à votre propre décision.

En présence de risque avéré, nous nous réservons le droit de :

  • renforcer notre encadrement (pour les circuits accompagnés)
  • modifier l'itinéraire de nos circuits
  • fermer un circuit ou une destination pour une période plus ou moins longue lorsque nous estimons que le niveau de risque n'est pas acceptable.

En tout état de cause, nous vous informons des risques éventuels de manière transparente, en multipliant nos sources : recherches personnelles, veille permanente des sites spécialisés notamment le MEAE, rencontres avec le Quai d'Orsay, missions "sécurité" sur le terrain, échange continu avec nos spécialistes de région, nos équipes locales.

Nous vous recommandons également de vous inscrire avant votre départ sur le site du fil d'Ariane du MEAE

Gardez à l'esprit que partout dans le monde, dans les endroits fréquentés, il est important de faire preuve de prudence et de vigilance et de protéger vos objets de valeur : argent, papiers d'identité, appareil photo, bijoux. Ne laissez pas vos affaires sans surveillance et n'attendez pas de votre guide ou chauffeur qu'ils surveillent les affaires de chacun, ce n'est pas leur rôle.


Assurance/ assistance

Un circuit aventure comprend des risques qu'il convient de pallier en étant bien assuré.

Huwans a conçu pour vous avec Assurinco un contrat multirisque spécifiquement adapté aux voyages d'aventure et spécialement étudié pour vous protéger en toutes circonstances des risques inhérents à nos voyages et aux activités pratiquées: https://www.huwans.com/info/voyagez-bien-assure-4.html