Randonneur sur un point suspendu dans les tsingys à Madagascar

Madagascar - Makay, Tsingy et Tsiribihina ! Explorations à Madagascar !

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Madagascar
  4. Makay, Tsingy et Tsiribihina ! Explorations à Madagascar !
  • Voyage en petit groupe
  • Durée : 17 jours
  • Groupe de 4 à 12 participants
  • Niveau : 4/5
  • Vol inclus

Code : QMAWEST

Vous souhaitez privatiser ce voyage et partir avec vos amis ou votre famille aux dates que vous souhaitez ?

Demandez un devis
Portrait de Stéphanie, responsable de notre agence à Paris

Votre spécialiste

Stéphanie / Responsable agence Paris

En quelques mots

Le "Trek du Makay" est une référence en terme d’exploration, tant ce massif mystérieux est difficile d'accès et donc très peu visité. Il n'en fallait pas plus pour que nous nous y précipitions, pour dessiner cet itinéraire engagé, riche en sensation et en superlatifs ! Ce voyage s'adresse aux voyageurs aguerris, le mot "exploration" prend en effet ici tout son sens. Après le trek, nous découvrons émerveillés les Tsingy du Bemaraha, classé à l'UNESCO, donc la réputation n'est plus à faire, avant de remonter sur Tana de la manière la plus originale qui soit : en chaland ! En trois jours de navigation sur le Fleuve Tsiribihina, nous aurons le loisir de vivre au rythme de Mada, de ses villages qui bordent le fleuve, pou parfaire cette exploration de l'ouest de l'île.

Les points forts

  • Le Trek dans le massif du Makay
  • Le parc national des Tsingy du Bemaraha
  • La remontée du fleuve Tsiribihina
  • Notre équipe d'encadrement et logistique rodée

Activités et thématiques

5 jours de marche, 3 jours de navigation

  • Trek
    Dans la montée au Topo de Coroa
    Découvrez nos voyages à pied d'au moins 5 jours en itinérance en pleine nature !
  • Exploration
    Bivouac au Groenland l'été
    Découvrez nos voyages d'exploration sur les terres les plus reculées de la planète...

Dates & prix

Du Au Prix Départ confirmé ? Créer une alerte Réservez votre future aventure
ven. 12/07/24 dim. 28/07/24 3 995 €
Dès 4 inscrits
Je veux être alerté quand le statut de ce départ évolue pour savoir si, à cette date, le départ est confirmé ou s'il y a des premiers inscrits !
Réservez votre voyage
ven. 13/09/24 dim. 29/09/24 3 495 €
Dès 4 inscrits
Je veux être alerté quand le statut de ce départ évolue pour savoir si, à cette date, le départ est confirmé ou s'il y a des premiers inscrits !
Réservez votre voyage
ven. 04/10/24 dim. 20/10/24 3 595 €
Dès 4 inscrits
Je veux être alerté quand le statut de ce départ évolue pour savoir si, à cette date, le départ est confirmé ou s'il y a des premiers inscrits !
Réservez votre voyage

Le nombre de participants peut être inférieur au nombre minimum indiqué ci-dessus.

Vous ne trouvez pas la date qui vous correspond ?

Contactez-nous

Le prix comprend

  • Vol Paris / Tana / Paris sur vol régulier
  • Les transports sur place
  • L'hébergement comme indiqué
  • La pension complète sauf indiqué
  • Les droits d'entrées dans les parcs
  • Les vignettes touristiques
  • Le versement de 55 € par personne à l’association Nature Évolution, pour la préservation du massif du Makay
  • Encadrement par une équipe locale de guides chauffeurs malgaches francophones

Le prix ne comprend pas

  • Les frais d'inscription (à partir de 12 ans) : 18 € par personne
  • Les transferts aéroport en cas de vols différents de celui du groupe
  • La contribution à la neutralité carbone : 10 €

À payer sur place

  • Les frais de visa
  • Les repas marqués comme "libres"
  • Les boissons
  • Les achats d’ordre personnel
  • Les pourboires aux équipes locales (à votre discrétion)

Assurances au choix

  • Assurance multirisque : 4,1 % du voyage par personne
  • Assurance multirisque avec extension épidémie : 5,1 % du voyage par personne
  • Assurance premium (valable pour tout voyage dont le montant dépasse 8000€/pers.) : 5 % du voyage par personne
  • Assurance multirisque premium avec extension épidémie (valable pour tout voyage dont le montant dépasse 8000€/pers.) : 6,1 % du voyage par personne

Pour ce voyage, nous vous recommandons notre assurance multirisque, spécialement étudiée pour le voyage d'aventure.

Départs de province

Les prix ci-dessus sont calculés au départ de Paris (si le vol est inclus), sont soumis à disponibilité au moment de votre réservation, et sont susceptibles d'augmenter au fur et à mesure que le départ se rapproche.

Des départs d'autres villes sont possibles. Pour plus d'informations, nous consulter par mail ou par téléphone au 04 81 68 56 40.

Options

  • Chambre et tente individuelle pendant tout le voyage : 350 €
  • Nuit supplémentaire à Antananarivo en hôtel 2* : 45 € en chambre double ; 76 € en chambre individuelle. Prix par personne.
  • Nuit supplémentaire à Antananarivo en hôtel 3* : 86 € en chambre double ; 150 € en chambre individuelle. Prix par personne.
  • Transfert aéroport hôtel en centre ville d’Antananarivo ou inversement de 1 à 4 personnes. Prix par transfert : 75 €

En images

Jour par jour

  • Jour 1

    Vol de nuit pour Antananarivo

    Vol de nuit pour Antananarivo, arrivée le lendemain.

    Détail

    • Hébergement : A bord de l'avion
    • Petit-déjeuner : libre
    • Déjeuner : libre
    • Dîner : libre
  • Jour 2

    Antananarivo

    Accueil à l’aéroport à votre arrivée par un membre de notre équipe et transfert à votre hôtel. Dans la soirée présentation du circuit et briefing avec votre guide.

    Détail

    • Hébergement : Hôtel
    • Petit-déjeuner : libre
    • Déjeuner : libre
    • Dîner : libre
  • Jour 3

    ANTANANARIVO – MIANDRIVAZO

    Nous prenons la route des Hautes Terres : traversée des vastes étendues agricoles composées de rizières en terrasses qui nous rappellent l’origine indonésienne du peuple malgache. Déjeuner pique-nique en cours de route. L’après-midi, nous partons plein ouest et les paysages verdoyants disparaissent peu à peu en laissant place aux vastes étendues semi-désertiques… Nous atteignons la ville de Miandrivazo au bord du fleuve Tsiribihina en fin de journée.

    Détail

    • Transport : 4x4 (7h, 395 km)
    • Hébergement : Hôtel
  • Voir les autres jours

À noter

Vu le caractère exceptionnel de ce voyage réalisé dans des régions reculées, l'itinéraire pourra être modifié, certaines pistes devenant impraticables... notre expérience du terrain nous conduira à choisir la meilleure solution.

Afin de vous offrir un plus grand nombre de départs garantis, ce voyage est proposé chez Huwans et Atalante, partenaires sur ces départs.

Fiche technique

Niveau

Vous vivez une aventure sur les terres les plus reculées de la planète.

C'est un voyage exploratoire engagé, qui nécessite une adaptation psychologique à l’éloignement ainsi qu’une adaptation physique aux conditions de voyage plus rustiques. Les 5 jours de marche dans le Makay sont de niveau soutenu.

Encadrement

De vrais professionnels engagés dans la qualité et l'éthique.

En plus de la formation de base pour devenir accompagnateur, ils bénéficient de sessions de formations continues mises en œuvre avec notre équipe locale, pour vous apporter en toute circonstance soutien et sécurité.

La pérennité des relations qui nous unissent depuis de nombreuses années fait qu'au-delà de leurs compétences techniques, c'est avec des personnalités inoubliables que vous vivrez une découverte approfondie de Madagascar. Ils sont tous originaires du pays et connaissent parfaitement les régions que vous visitez.

  • Votre guide accompagnateur est secondé par :
  • Guides-chauffeurs locaux francophones
  • Guides locaux, pisteurs et porteurs pendant le trek dans le Makay

Alimentation

Parce que l'alimentation est aussi le plaisir du voyage, nous portons une attention particulière au contenu des repas et à leur préparation. Élaborés en fonction des besoins énergétiques et diététiques, les repas sont variés.

La découverte d'un pays se fait également par la découverte de la cuisine. Nous dégusterons au restaurant, les spécialités de chaque région.


Durant les randonnées pédestres et le parcours en longeant la côte ouest, pique-nique ou repas froid le midi. Le soir, repas chaud préparé à base de produits locaux.

Le matériel de cuisine collectif et individuel est fourni par notre équipe.


Gastronomie :

L'aliment de base est le riz (Madagascar exporte le riz de bonne qualité de ses hauts plateaux et importe en plus grande quantité du riz de qualité moindre). De nombreuses cantines bon marché ne proposent donc qu'une assiette de riz, parfois accompagnée de morceaux de viande bouillie ou en ragoût. Outre ce plat principal, on vous servira parfois un petit bol de rano vola (ou ranon'apango), une sorte de soupe obtenue en ajoutant de l'eau bouillante au liquide restant dans la casserole à la fin de la cuisson du riz, ou encore des brèdes (feuilles vertes bouillies).


A côté de ces adresses locales, des restaurants souvent destinés aux voyageurs proposent des repas d'une qualité qui peut surprend dans ce pays où la misère alimentaire est une réalité. Vous pourrez ainsi goûter au romazava, ragoût de zébu et de brèdes, et au ravitoto, ragoût de porc aux feuilles de manioc. Peut-être trouverez-vous également une version malgache de la soupe chinoise, composée de nouilles, de légumes et, dans les meilleurs restaurants, d'un mélange de viandes ou de fruits de mer, le tout servi dans un délicieux bouillon agrémenté d'une bonne dose de coriandre. Sur les côtes, vous dégusterez une grande variété de fruits de mer : crabes, langoustes, crevettes, huîtres. Certains restaurants de l'île proposent par ailleurs des menus rappelant l'héritage français : foie gras, tournedos (de zébu).

Madagascar produit également un peu de vin, rouge et rosé (Betsiléo).


Durant votre voyage, les boissons, y compris l’eau minérale, sont à votre charge. Vous pouvez remplir vos gourdes d’eau, mais il est indispensable de la traiter avec des pastilles purifiantes (micropur ou hydrochlonazone). Évitez autant que possible l’achat de bouteilles en plastique qu’il faut ensuite recycler. Si vous devez acheter de l’eau en bouteille, nous vous conseillons d’acheter des bouteilles de grande contenance et remplir vos gourdes au fur et à mesure. Si vous souhaitez acheter des bouteilles, vous pouvez en avertir votre guide en début de circuit afin de prévoir une halte à cet effet.

Hébergement

Les infrastructures à Madagascar sont encore peu développées, nos standards européens ne se retrouvent pas à l'identique et il y a parfois des endroits où l'eau chaude fait défaut.


Voici les différents types d’hébergements que nous avons sélectionnés :

  • En hôtel : Chambre double de confort simple et sanitaire privé.
  • En gîte : Vous dormez dans des chambres de 2 à 4 personnes ou en dortoir en fonction des gîtes. Sanitaires communs en dur.
  • En campement : Vous dormez à deux sous des tentes igloo trois places équipées de moustiquaire et tapis de sol. Vous devez néanmoins emmener votre duvet. L’espace cuisine et les sanitaires sont en dur.
  • En bivouac : Vous dormez à deux dans des tentes 3 places équipées de moustiquaires et tapis de sol. Vous devez néanmoins emmener votre duvet. Les toilettes et la salle de bain sont communes et sous tente. Les bivouacs sont situés en pleine nature, en général près d'un point d'eau.


Voici la liste des hôtels que nous réservons généralement pour ce voyage (Les noms des hébergements sont donnés à titre indicatif, en cas d'indisponibilité, vous logerez dans des logements de niveau équivalent) :

Déplacement

TRANSPORT INTERNATIONAL :

A Madagascar nous utilisons des vols réguliers au départ de Paris (s’opérant toute l’année et à heure fixe). Vous volerez principalement avec la compagnie Air Austral auprès de laquelle nous réservons des vols via St Denis à La Réunion. En fonction des disponibilités au moment de votre inscription, nous pourrons également vous proposer d’autres compagnies.


A titre indicatif, plan de vol théorique :

Aller Paris Charles de Gaulle - St Denis 19h30 - 08h25 le lendemain, puis St Denis - Antananarivo 15h15 - 15h50

Retour Antananarivo - St Denis  16h50 - 19h15 , puis St Denis - Paris Charles de Gaulle 20h15 - 05h30 le lendemain


IMPORTANT : ces informations sont données à titre indicatif. En fonction des disponibilités au moment de votre inscription, les compagnies aériennes et horaires de vol peuvent être différents des informations mentionnées ci dessus.



DÉPLACEMENT DANS LE PAYS :

Véhicules tout-terrain

Les infrastructures routières sont assez délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence. À noter que les moyennes kilométriques sont fonction de l’état des pistes et peuvent descendre jusqu'à 15 km/h ! Par ailleurs, nous disposons de véhicules robustes adaptés à la configuration du réseau routier, mais n’apportant pas le confort d’un véhicule tout-terrain haut de gamme.


PORTAGE :

Vous ne portez que vos affaires de la journée. Portage de vos affaires condensées par des porteurs pendant le trek du Makay. Se référer à la rubrique bagages.

Budget & change

A Madagascar, la monnaie nationale est l'Ariary. 1 euro = entre 2900 et 3000 Ariary

La monnaie la plus facile à négocier est l'euro (espèces de préférence). Pour les coupures de 50 euros et plus, le change est plus intéressant que pour les coupures de 10 et 20 euros. Le meilleur change est au bureau de change de l'aéroport.

Les cartes bleues sont très rarement acceptées dans les boutiques en dehors de la capitale.

L'Ariary, c'est l'histoire d'une "nouvelle ancienne" monnaie. L'Ariary date de la période royale, avant la colonisation, mais elle a toujours subsisté, en tant qu'unité monétaire locale. Les pièces étaient (et sont) toujours libellées en Ariary.

En brousse, les paysans ont toujours calculé avec cette unité de compte. Depuis l'indépendance de Madagascar en 1960, cette monnaie a cohabité avec les billets qui étaient libellés, eux, en Franc Malgache (FMG).

Aujourd'hui, ce sont donc tous ces billets qui sont appelés à disparaître, en même temps que l'appellation " Franc malgache ". La décision a été prise par le président de la République, Marc Ravalomanana . "Ce retour à la monnaie traditionnelle est pour montrer l'indépendance économique du pays " , explique Marc Ravalomanana.

De manière officieuse, certains experts ajoutent que ce changement de monnaie permet d'assainir le système financier, mettre hors-service les milliards de FMG qui ont disparu des caisses de l'Etat, durant la crise politique de 2002, et retirer du circuit économique malgache tous les faux-billets.

Pourboires

Il est en général de tradition de constituer une petite cagnotte pour les pourboires discrétionnaires pour les porteurs, chauffeurs et guides en fin de séjour (nous conseillons 2 à 3 euros / client / jour pour l'ensemble de l'équipe locale).

Comptez donc approximativement entre 50 et 70 € par voyageur pour l’ensemble du voyage.

Vêtements à prévoir

La liste  ci-dessous est indicative et se veut la plus complète possible. N’oubliez pas que nous sommes dans l’hémisphère Sud et que l’été pour nous correspond à l’hiver, il peut donc faire frais le soir en juillet et août, surtout sur les hauts plateaux et la capitale.

  • 1 casquette ou chapeau pour le soleil.
  • 1 foulard pour protéger le cou.
  • T-shirts (manches courtes et longues), de préférence en matière technique à séchage rapide.
  • 1 polaire chaude pour le soir (les températures peuvent atteindre les 10°C les soirs d'été).
  • 1 veste coupe-vent imperméable respirante à capuche de type Gore-Tex.
  • 1 ou 2 shorts longs.
  • 1 ou deux pantalons de marche confortable, idéalement avec jambes détachables (dont un solide pour le Sud, le « pays des épines »).
  • 1 paire de chaussures de marche imperméables, confortables, avec une tige montante et semelle adhérente (type Vibram).
  • 1 paire de sandales techniques à scratch (type Teva), pour les parties en mer, indispensable pour marcher dans l’eau.
  • 1 paire de baskets ou chaussures légères équivalentes pour le soir.
  • Paires de chaussettes de marche.
  • 1 maillot de bain et paréo
  • 1 masque et un tuba (et même des palmes si vous avez la place)

Equipement à prévoir

  • sac de couchage pour les bivouacs
  • serviettes humidifiées (lingettes) pour la toilette.
  • sacs en plastique pour l'étanchéité de vos affaires, appareils photos et vêtements.
  • chaussures de plage en plastique
  • bloc-notes.
  • une paire de gants pour les tsyngys
  • une trousse de toilette et serviette
  • crème de protection solaire (visage et lèvres)
  • gourde de 1 litre minimum, légère et isotherme

Bagages

L'ensemble de vos bagages doit être réparti dans 2 sacs :


  • Prévoir un sac de voyage souple avec fermeture éclair latérale donnant plus facilement accès à son contenu type sac marin 80 L environ et de 15 Kg maximum. Pas de valise. Les bagages sont transportés par véhicule et porteurs.
  • Un bon sac à dos pour vos affaires de la journée : pull, t-shirt de rechange, gourde, pique nique du midi, lunettes, petit matériel... Protégez vos sacs de voyage !


Attention, certains pays interdisent l'importation et l'utilisation des cigarettes électroniques, nous vous recommandons donc vivement de vous renseigner auprès des autorités compétentes (MAE, ambassade, consulat) avant votre départ.

Pharmacie

Votre accompagnateur dispose d'une pharmacie de première urgence. Toutefois, il est recommandé d'apporter vos médicaments personnels (en nombre suffisant) : aspirine, élastoplast, double peau, alcool iodé, antiseptique intestinal, petits ciseaux, tricostéril, crème de protection solaire visage et lèvres, crème ou lotions antimoustiques, hydroclonazone pour purifier l'eau, collyre pour les yeux, traitement antipaludéen ...


Vaccin : même si aucun vaccin n'est obligatoire pour Madagascar, vous vous assurerez cependant que les vaccins pratiqués couramment dans les pays occidentaux (tétanos, diphtérie, poliomyélite, typhoïde) sont encore valables. Vaccin hépatite A et B également recommandés.


Attention : un traitement anti-paludéen est recommandé.


N'oubliez pas les anti-moustiques !!

Passeport

Valable 6 mois après la date de retour.

Les enfants doivent posséder un passeport individuel. Ils ne peuvent plus être inscrits sur le passeport de leurs parents.
A partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :

- Pièce d'identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr )
- Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
- Formulaire d'autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

NB : cette autorisation peut être requise par certains pays lorsque l'enfant mineur voyage avec un seul de ses parents (par exemple : Algérie, Maroc, Suisse : à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr

Visa

Oui : il s'agit d'un visa individuel. L'obtention du visa est sous votre responsabilité.
Il peut s'obtenir sur place à votre arrivée (sous présentation de votre passeport et votre billet retour), pour 35 &euro.

Carte d'identité

Non

Vaccins

Depuis la pandémie, la plupart des pays n'accueillent que des personnes vaccinées contre la COVID, pensez à vous informer régulièrement sur les conditions sanitaires, et gardez en tête qu'elles sont évolutives.

Le visiteur entrant à Madagascar et qui a séjourné les 6 derniers jours dans un pays infecté doit être en possession d'un carnet international de vaccination contre la fièvre jaune.

Recommandations sanitaires

Les obligations sanitaires de chaque pays face à la pandémie évoluent fréquemment, il est important et de votre responsabilité de les consulter jusqu'au jour de votre départ sur le site du ministère des affaires étrangères, rubrique "Conseil aux voyageurs

Madagascar en quelques mots...

La "Grande île" de Madagascar est une terre de contrastes par excellence. Séparée du continent africain depuis 160 millions d'années, elle s'en distingue désormais nettement autant du point de vue de la nature que de celui de la culture. Ainsi l'insularité a donné au fil du temps à l'île un taux d'endémisme record incarné par les lémuriens, caméléons et autres baobabs !

Du point de vue de la culture, Madagascar est un  "melting pot" de peuples originaires d'Asie (Indonésie et Malaisie) et d'Afrique bien sûr. Son peuple, fort d'une hospitalité légendaire est donc teinté de la double culture africaine et asiatique.

L'île possède à la fois des massifs variés et colorés (granites de l'Andringitra, grès de l'Isalo, calcaires des Tsingy) et des Nosys (îles) paradisiaques. Quand l'Ouest est désertique, le centre est steppique et l'Est tropical, on ne se lasse jamais. Les vagues de l'océan Indien contrastent avec les eaux cristallines du canal du Mozambique où il fait bon se baigner. Sans compter les innombrables aventures que proposent Mada en itinérances variées, que cela soit en train ou en bateau, sur des rivières ou le long de canaux. Nous comprenons dès lors pourquoi l'île de Madagascar est le terrain de jeu idéal pour tout aventurier avide de nature, de culture et de biodiversité !
  • Capitale : Tananarive
  • Superficie : 587 041 km²

Langues officielles

Le malgache (utilisé dans la vie courante) et le français (dominant dans les affaires) se côtoient sur l'île. Caractérisé aux yeux étrangers par la longueur de ses mots, le malgache appartient à la famille des langues austronésiennes, qui regroupe également l'indonésien et le polynésien. La grammaire se distingue fortement de celle des langues indo-européennes. Les Malgaches évitent par exemple de commencer leurs phrases par "je" et il existe plus de 16 expressions signifiant "ici" ou "là".

Electricité : 110/220V

110 ou 220 V. Il n’est pas nécessaire de prévoir un adaptateur.

Quand partir ?

    Infos générales

    Environnement climatique frais (voir froid de juin à septembre) sur les hauts plateaux et dans l’Andringitra. En descendant vers Tuléar, plus chaud mais sec pendant toute la saison qui s’étend d’avril à novembre.

    Madagascar a un climat tropical divisé en deux saisons bien distinctes, une saison des pluies et une saison sèche.

    L’Est du pays est la côte soumise aux alizés, elle est plus venteuse, la mer plus agitée, et surtout elle prend beaucoup de pluie pendant la saison des pluies. La côte ouest est beaucoup plus sèche car les nuages sont arrêtés par les hauts plateaux au centre du pays, au point que toute la partie sud-ouest du pays est aride. Tout cela donne une variété de paysages et d’écosystèmes surprenante.
    A noter une petite saison de pluies de juin à septembre sur la côte Est (Sainte Marie).
    • De janvier et mars le côte est et l'extrémité nord sont touchés par des cyclones *Madagascar se trouve dans la ZCIT (Zone de Convergence Inter Tropicale).

    La température varie en fonction de l’altitude, ce qui fait que sur la côte, vous serez toujours bien. Sur les Hautes Terres en revanche, si vous partez au cœur de l’hiver austral (juin à septembre), il fera froid le soir et le petit matin (5 à 10 °C) : prévoyez un bon duvet, et des vêtements chauds.

    Saison sèche

    • D’avril à novembre, c’est l’hiver austral, c’est-à-dire qu’il fait plus frais et sec
    • De novembre à mi-décembre il fait chaud et sec dans le Nord Est (30 à 32°C)

    Saison des pluies

    De décembre à mars, c’est l’été austral, c’est-à-dire la saison des pluies, et qui est aussi plus chaude. Il fait chaud et humide avec des orages surtout en fin d’après-midi.

Notre démarche

Depuis 40 ans, Huwans organise des voyages d'aventure avec pour préoccupation principale le respect de l'environnement, du patrimoine culturel et des populations des pays visités.

Pour nous, le tourisme durable, c'est ouvrir aux voyageurs les portes d'un monde authentique. Nous avons fait le choix d'un tourisme proche des populations et ce, depuis toujours. En plus de favoriser la convivialité, la randonnée en petit groupe permet une prise de contact moins intrusive, en douceur avec les populations. Le but est de permettre à nos voyageurs de voyager autrement tout en favorisant les retombées économiques réelles pour les populations locales et ce, grâce notamment à l'utilisation d'hébergements et de transports locaux, le portage par des animaux de bât loués aux paysans du coin et l'accompagnement par un guide local.

En privilégiant nos voyages, vous veillez vous aussi à développer un tourisme responsable. Si nous voulons tous continuer à nous émerveiller devant les richesses de notre planète encore longtemps, nous devons tous adopter des comportements responsables en voyage.

Adoptez, vous aussi, des gestes simples lors de vos voyages :
  • Évitez de laisser des déchets derrière vous : déposez les dans des poubelles ou ramenez les avec vous.
  • Utilisez l'eau potable avec parcimonie (préférez les douches aux bains et signalez les fuites) et évitez de la gaspiller (préférez les savons biodégradables pour vous laver, etc.).
  • Évitez de dégrader des sites culturels : ne touchez pas les statues, ne déplacez pas pierres et objets, etc.
  • Préférez les échanges aux dons (des cadeaux trop importants au vu du niveau de vie du pays peuvent déstabiliser l'équilibre économique local).
  • En balade, notamment dans certains écosystèmes fragiles, observez la faune à distance, ne sortez pas des sentiers, limitez le piétinement et ne rapportez pas de « souvenirs » : renoncez à cueillir des fleurs rares, à ramasser des fossiles, etc.
  • Dans certains hôtels, vous disposerez d'une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émission de gaz à effet de serre de la couper systématiquement lorsque vous n'êtes pas présent dans la chambre.

Contribution carbone volontaire

Depuis 2020, nous nous inscrivons dans une démarche de contribution carbone volontaire du trajet aérien de nos voyages. Ainsi, chaque voyageur participe de :
  • 5€ pour tout voyage effectué en Europe et dans les pays du Maghreb ;
  • 8€ pour tout voyage au Groenland, en Moyen Orient et en Afrique équatoriale ;
  • 10€ pour tout voyage effectué en Amérique, en Asie, en Océanie ou au sud de l’Afrique.
Dans cette démarche de contribution carbone volontaire des émissions aériennes, nous nous faisons accompagner par Ecoact, un organisme indépendant et certifié. Ecoact a ainsi quantifié nos émissions de CO2 dues aux transports aériens et nous a proposé des projets à parrainer. Nous avons alors choisi un projet éolien en Inde, dans la région d'Udaipur : le projet Gandhi. Ce projet permet aux populations locales de remplacer leur consommation énergétique, qui était majoritairement tributaire du charbon, par l'énergie renouvelable créée dans ce parc éolien. Il nous permet également de soutenir les populations locales. Depuis sa création, près de 80 écoles ont été créées au village de Tidi, dans la région d'Udaipur, augmentant ainsi le taux de scolarisation de 50 %. De même, 800 personnes ont également pu bénéficier d'une aide alimentaire grâce à ce programme.

Plantons pour l'avenir

En plus de notre projet de contribution carbone volontaire, nous avons choisi d’agir dans un projet en France. Nous prenons donc en charge, depuis le 1er janvier 2020, la plantation d’un arbre en France à chaque voyageur inscrit. Plus de 15 000 arbres sont ainsi plantés à l’échelle de notre groupe Altaï France, via le projet « Plantons pour l’avenir ». Outre le CO2 absorbé par chaque arbre, ce projet valorise des emplois dans la filière Forêt Bois française.

Cliquez sur un bouton pour partager cette page