Randonneuse et masai marchant dans la savane au Kenya

En immersion Immersion au cœur de la réserve Masai Mara, au Kenya, chez les Masaï

Nous voyageons pour être éblouis par des paysages exceptionnels, ressentir des émotions en vivant des expériences uniques et pouvoir échanger et partager des moments forts avec les populations locales. Chez Huwans, nous avons à cœur de vous faire vivre tout cela à la fois, en veillant à rester dans la bienveillance et le respect de l’environnement que nous traversons et des peuples et ethnies que nous rencontrons.
Cet automne, notre voyage d’exception “Gorilles dans la brume avec Fred Odinyo”, emmènera un groupe de chanceux sur un itinéraire mythique, entre Kenya et Ouganda. Ce sera notamment l’occasion de rencontrer le peuple masaï, lors de la visite d’un village traditionnel, au cœur de l’un des plus beaux parcs animaliers du Kenya, la réserve Masai Mara. Aujourd’hui, nous vous donnons un avant-goût de cette rencontre avec cette ethnie attachante. 

Faire un safari dans la réserve Masai Mara

C’est au sud-ouest du Kenya, au cœur de la grande vallée du Rift, que se trouve la réserve nationale du Masai Mara. Ce véritable écrin de biodiveristé doit son nom au peuple vivant sur ses terres, les Masaï, et à la rivière qui la traverse, la Mara. S’étendant sur près de 1 500 km², elle jouxte le parc national du Serengeti, situé en Tanzanie. Chaque année, entre juillet et octobre, la réserve Masai Mara est le théâtre de la Grande Migration avec 1 à 2 millions d’animaux qui traversent la rivière Mara depuis le parc national du Serengeti en Tanzanie. Des troupeaux de gnous, de gazelles de Thomson ou encore de zèbres affluent près de la rivière Mara, attirant par la même occasion de nombreux prédateurs tels que les lions, les crocodiles et les hyènes, qui restent à l’affût du meilleur moment pour attaquer. Ce spectacle naturel, à la fois beau et sauvage, est saisissant. En dehors de cette Grande Migration, la réserve Masai Mara abrite toute l’année une faune riche avec plus de 500 espèces d’oiseaux répertoriées, de multiples mammifères tels que l’hippopotame et la girafe et le fameux Big Five avec le lion, l’éléphant, le buffle, le léopard et le rhinocéros. C’est pourquoi de nombreux voyageurs, curieux de découvrir les trésors naturels de la réserve Masai Mara, se rendent au cœur de cette savane sauvage pour effectuer un safari.
Masai avec son bétail et Masais qui dansent BLOG

Découvrir l’histoire du peuple masaï, en communion avec la nature

Tout comme le centre du Kenya et le nord de la Tanzanie, la réserve Masai Mara est également le lieu de vie du peuple masaï. Peuple de guerriers et d’éleveurs semi-nomades, leur nombre est estimé entre 300.000 et 880.000 personnes. Leurs déplacements sont déterminés par les besoins en nourriture de leur bétail. Ce bétail est une ressource précieuse pour les Masaï puisqu’elle représente à la fois une source de nourriture, mais également la richesse d’une famille, qui se mesure au nombre de têtes de bêtes qu’elle possède. Pour l’alimentation, les Masaï ont une alimentation majoritairement végétale, et ne consomment que très peu de viande. Seuls le lait et le sang des bêtes sont consommés. Les plantes ont donc une place importante dans la culture masaï, avec un double usage, à la fois alimentaire et médicinal.
La société masaï est animiste, patriarcale et bien hiérarchisée. Les décisions importantes, ainsi que la gestion du bétail et la sécurité du camp, reviennent aux hommes. Les femmes, quant à elles, veillent et participent au bon déroulement de la vie sur le camp. Elles construisent les maisons, à l’aide de branchages, de boue et de bouse. L’ensemble des maisons sont regroupées en cercle, appelé boma, afin de regrouper le bétail et de le protéger des prédateurs. Si le bétail a autant d’importance et qu’il est autant protégé, c’est qu’il a également une dimension sacrée. En effet, les Masaï sont convaincus que c’est leur dieu Enkai qui leur a donné tout le bétail. 
Le peuple masaï a réussi, jusqu’à présent, à résister à la volonté des différents gouvernements de lui faire adopter un mode de vie plus sédentaire et tourné vers l’agriculture. C’est ce qui les rend aussi fascinants. C’est cette vie, en harmonie avec la nature et dans le respect du vivant, que les Masaï souhaitent perpétuer et partager avec les voyageurs qui viennent à leur rencontre.
Masais dans la brousse et Masai guerrier BLOG

Rencontrer le peuple masaï, un moment de partage authentique

Chez Huwans, nous sommes convaincus que les rencontres font les voyages et c’est pourquoi nous vous emmenons à la découverte des peuples du monde. Pouvoir échanger avec le peuple masaï est l’occasion d’en apprendre davantage sur leur mode de vie et leur culture. Ce moment de partage authentique permet aussi de s’ouvrir à une vision différente du monde qui nous entoure. Parce qu’un voyage se vit plus qu’il ne se raconte, nous préférons vous laisser vivre cette expérience et découvrir par vous-même cette culture masaï si enrichissante.
Pour vous aider à vous projeter, nous avons tout de même eu la chance d’interviewer notre guide emblématique, Fred Odinyo, qui nous a raconté : “Je pense que c’est vraiment le bon moment pour rencontrer les Masaï, dans quelques années, leur mode de vie aura sûrement changé. On le voit déjà maintenant : les enfants vont à l'école alors que ce n’était pas le cas avant. Petit à petit, la culture masaï s’efface, et l’expérience de leur rencontre devient moins authentique. Pendant le circuit, on passe 1h30 avec eux. On est accueillis avec une danse de bienvenue et une danse traditionnelle, maniata, puis on visite le village, l’intérieur de leurs maisons… C’est génial de découvrir la culture masaï, de voir comment ils arrivent à vivre sans électricité et sans eau. Ils vivent avec presque rien, mais ils sont très contents de leur vie et de partager l’esprit masaï avec nous. On peut aussi visiter le marché local masaï, où ils vendent des bracelets et des colliers par exemple. Les Masaï du Kenya et ceux de Tanzanie sont les mêmes, ils partagent les mêmes coutumes, sans différence culturelle. Les frontières n’existent pas pour eux, pas besoin de passeport ou de visa !
Rencontre avec les Masais et  danse de bienvenue masai BLOG
Alors, si vous souhaitez vivre un voyage au Kenya en immersion totale, dans le respect de la faune et de la population locale, cet itinéraire au cœur de la réserve Mara Masai, accompagné par Fred Odinyo, devrait vous enchanter. Sortez des sentiers battus et partez en exploration !