Photo d'un pont suspendu au pied du volcan Arenal au Costa Rica

Guide de voyage du Costa Rica Votre guide à travers le pays et vos futures aventures

09° 44′ 56″ N, 83° 45′ 12″ O

Le Costa Rica en quelques mots...

Le Costa Rica, petit pays de la taille de la Suisse, est d’une richesse sans égale pour les amoureux de la nature. Surnommé « le pays de l’or vert », il vous charmera par son incroyable biodiversité qui représente à elle seule 5% de la biodiversité mondiale.  Le pays où la nature est reine !

Carrefour naturel entre l’Amérique du Sud et du Nord et entre les côtes Caraïbe et Pacifique, la vie animale et végétale y a foisonné. Dans cette végétation luxuriante, nombreux sont les animaux qui vous attendent ; à plumes, à poils ou à écailles, il y en a de toutes les tailles et de toutes les couleurs !

Montagnes verdoyantes, plaines tropicales, volcans actifs, plages sauvages, jungles, savanes ou encore mangroves : autant d’écosystèmes à découvrir dans l’un des nombreux parcs nationaux du pays, comme Tortuguero, Monteverde, Corcovado, Cahuita ou encore Arenal.

Le Costa Rica c’est aussi le pays de la « Pura Vida », la « vie pure », synonyme de bonheur et de nature, une expression bienveillante incontournable dans le pays que ce soit pour saluer quelqu’un où le remercier !

Heure locale

02:08 UTC -6

Capitale

San José

Superficie

51 100 km²

Langue(s) officielle(s)

Espagnol

L'équipe locale

" La nature est un somptueux théâtre où chaque jour est un spectacle " - Monique Moreau
Quel meilleur pays que le Costa Rica pour observer cette nature exubérante et souveraine ? Ici, nos randonnées nous entraînent à la découverte de la jungle, des volcans et de la mer, où les chanceux et patients se régaleront à observer les animaux, souverains sur leurs terres ancestrales.
  • Antoine de notre équipe locale au Costa Rica

    Votre spécialiste

    Antoine / Responsable des guides

  • Evelyn de notre équipe locale au Costa Rica

    Votre spécialiste

    Evelyn / Gestionnaire administrative

À découvrir

  • découverte en canoë du parc national Tortuguero

    Parc National Tortuguero

    Situé sur la côte caraïbe du Costa Rica, le Parc National de Tortuguero est considéré comme l’un des musts du pays et n'étant accessible que par avion ou bateau, cet endroit est totalement isolé du monde moderne.
    Le parc compte une incroyable variété biologique : marais, plages, lagons, mangroves et forêt primaire.
    Le lieu doit son nom à la présence des tortues de mer qui viennent y pondre. On y recense 4 des 7 grandes espèces de tortues marines dont les tortues vertes et les tortues luth (les plus grandes). Durant la nuit, quand la marée est haute, les tortues viennent pondre leurs œufs une fois par an. Chaque femelle déposera entre une et six portées d’œufs de 10 à 14 jours d'intervalle. Les tortues vertes viennent pondre entre les mois de juillet et d'octobre, alors que les tortues luth s'invitent entre février et juin.
    Le parc est traversé par de nombreuses rivières et canaux qui abritent une faune diverse : lamantins, crocodiles, plus de cinquante espèces d’amphibiens, plus de 60 espèces de mammifères et plus de 300 d’oiseaux. Côté flore, on y trouve plus de 400 espèces d'arbres et approximativement 2 200 espèces de plantes. Lors de votre séjour à Tortuguero, vous ne manquerez pas de parcourir en barque (tantôt à moteur, tantôt à la rame), les innombrables canaux à la découverte de la forêt primaire et de sa faune sauvage.

  • Cratère du Volcan Poas - Costa Rica

    Volcan Poas

    Culminant à 2 700 mètres d'altitude, ce volcan a donné son nom au Parc national qui l’entoure. Nous pouvons accéder à pied jusqu’à une plateforme qui permet une vue plongeante sur le cratère principal du volcan. Spectaculaire, il mesure environ 2km de diamètre et abrite des geysers et un lac d’acide dans un paysage lunaire entouré de forêt tropicale. La vision du chaudron bouillonnant est à couper le souffle. Les oiseaux sont abondants dans la forêt qui entoure le volcan. On peut voir le magnifique colibri très présent au Costa Rica, ainsi que le merle fuligineux (une espèce de haute altitude) et même le quetzal entre février et avril.
    Du fait de sa proximité avec la capitale, San José (35 km), nous vous proposerons la plupart du temps de monter au cratère en début ou en fin de voyage. La route d’accès depuis San José traverse des plantations de café et différentes zones de végétations. Une fois au mirador, nous emprunterons un petit sentier balisé à travers une forêt naine qui nous conduira un peu plus haut d’où nous pourrons admirer un petit lac dans un cratère secondaire. Observer de près ce géant où la couleur des roches contraste avec celle du lac fumant offre une sensation unique !

  • randonnée et trekking parc Manuel Antonio, côte pacifique, Costa Rica

    Parc National de Manuel Antonio

    Le Parc National de Manuel Antonio est plus petit parc du Costa Rica, crée en 1972. Il est très connu pour la beauté stupéfiante de ses plages de sable fin et pour la diversité de sa faune et de sa flore, inégalée sur un si petit territoire. En effet, sur à peine 700 hectares de forêt, ce sont plus de 100 espèces différentes de mammifères et près de 200 d’oiseaux qui ont été recensées. Paresseux, iguanes, singes-écureuil, aras multicolores en sont quelques exemples que vous pourrez fréquemment rencontrer.
    Le Parc Manuel Antonio constitue une étape parfaite pour profiter tant de la forêt tropicale humide, que de la côte aux nombreux récifs de corail. Des belles criques de sable blanc vous y attendent. Ça et là, un cocotier pousse presque à l’horizontale à une dizaine de centimètres au dessus du sable pour remonter plus loin, au dessus de l’eau cristalline, comme si eux aussi voulaient profiter de ces plages paradisiaques.
    Lors de nos voyages, nous prenons le temps d’observer tous ces oiseaux et ces espèces cachées dans cette végétation luxuriante, et de nous détendre sur ces fameuses plages de sable blancs.

  • faune, animaux, flore, costa rica

    Parc National Cahuita

    Du mariage entre l’espace marin et les montagnes tropicales de Talampaya, naquit un site naturel de toute beauté. Le Parc National de Cahuita est un véritable petit coin de paradis où vit une population rasta qui se dédie à la pêche et à la culture des noix de coco, au bord des Caraïbes. Il couvre 1 067 ha de terre, 22 400 ha de mer et offre un cadre somptueux : à côté d’une forêt tropicale touffue s’étalent des kilomètres de côte aux beaux récifs rocheux. Depuis les magnifiques plages de sable, il est possible de partir découvrir les fonds marins avec palme, masque et tuba.
    Les passionnés de faune et flore ne seront pas en reste. Des lamantins joueurs, aux singes hurleurs, des grenouilles rouges aux libellules roses, les espèces aquatiques ou telluriques ne manquent pas. Le récif corallien qui entoure la Punta Cahuita abrite 35 espèces marines comme la tortue Luth et plus de 125 variétés de poissons dont inoffensifs requins de récif !
    En plus de ravir la vue, le sud de la côte Pacifique développe aussi le goût. La cuisine créole de Cahuita est une des meilleures du Costa Rica. Composée de différentes influences culinaires, elle fait la renommée des cuisiniers et la volupté de ceux venus la déguster.

  • Traversée de rio dans le parc national Corcovado

    Parc National du Corcovado et péninsule d'Osa

    Limite sud de la côte Pacifique, la « Peninsula de Osa » située dans le Parc National du Corcovado est une destination pleine de ressources. On y découvre une flore d’une extraordinaire diversité et une faune non moins exceptionnelle.C’est certainement le Parc National du Corcovado qui lui confère toute sa richesse. Avec ses 54 500 ha de terre et ses 2 500 ha de mer, le parc abrite 140 espèces de mammifères et 367 d’oiseaux, 117 espèces de reptiles ou d’amphibies et 40 de poissons. Les plus chanceux qui s’aventurent en dehors des pistes pourront peut être apercevoir un des 6 félins qui peuplent ces forêts aux 500 espèces végétales !
    Eloignée et difficile d’accès, la péninsule d'Osa est un paradis sauvage peu fréquentée. En effet, elle n’est pour l’instant habitée que par quelques férus d’écologie ou par des surfers avertis qui, après avoir pratiqué toutes les autres plages du pays, viennent surfer sur ses côtes désertes.

  • arenal, volcan, costa rica, fortuna

    La Fortuna et volcan Arenal

    Inactif pendant plus de 3 000 ans, le volcan Arenal s’est réveillé en juillet 1968, détruisant entièrement la ville de La Fortuna situé à son pied. Depuis, la ville à été entièrement reconstruite et s’est développée grâce aux touristes attirés par la vue du volcan qui depuis continue régulièrement à émettre des projections de laves et de cendres.
    La ville de La Fortuna a une vue imprenable sur le volcan Arenal et le soir en fonction de l’activité du volcan et de la météo, on peut y observer les éruptions de lave incandescentes.
    De nombreuses ballades et activités sont proposées dans le Parc National du Volcan Arenal : randonnée sur les sentiers recouverts de cendres volcanique ou encore traversée de la forêt primaire en empruntant des ponts suspendus au dessus de la canopée. Depuis ces véritables chemins à la cime des arbres, il est possible de profiter en toute sécurité d’une vue imprenable sur la végétation tropicale et sur le Volcan. Les ponts fixes et suspendus du parc sont certainement les plus intéressants du pays.
    Enfin, la ville est connue pour ses sources d’eau chaudes et nous vous proposerons en fonction du voyage choisi, des moments de détente dans une station thermale.

  • Pirogue sur le Rio Yorking pour se rendre chez les indiens Bribri, entre Costa Rica et Panama

    Communauté indigène Bribri

    C’est à l’extrême sud-est du pays que vivent les communautés d’indiens Bribris. Ceux-ci vivent dans un petit village isolé du monde moderne. Les familles y vivent dans des maisons traditionnelles, éparpillées entre les forêts de bananiers et de cacaotiers. Ils ont leur propre école et église et travaillent ardemment à la protection de leur environnement et à la sauvegarde et conservation de leurs traditions ancestrales, y compris à celle de la langue Bribri.

  • Quetzal resplendissant - Costa Rica

    Parc National Monteverde

    Situé sur la cordillère Tilaran, la réserve de Monteverde est réputée pour sa « forêt de brouillard ». Le fait d’être située de part et d’autre de la ligne continentale du partage des eaux lui confère des conditions climatiques et géographiques très diversifiées. Côté ouest, l’eau coule vers le Pacifique, et côté Est vers les Caraïbes. Les réserves de Monteverde et de Santa Elena sont blotties au cœur de luxuriantes collines dont l’altitude varie entre 800 et 1 800m. Ces deux réserves sont des véritables paradis ornithologique et botanique. Ce climat humide et nuageux y fait le bonheur des oiseaux et l’émerveillement des visiteurs venus les contempler. 120 espèces d’amphibiens et de reptiles arpentent cette forêt dense et variée. Plus de 400 espèces d’oiseaux y vivent dont le fameux Quetzal, emblème de la région.

  • Forêt tropicale de la réserve Bosque Nuboso à Monteverde

    Cerro Escondido et péninsule de Nicoya

    Comme son nom l’indique, « Cerro Escondido » est une colline cachée, à l’écart des grands axes touristique. Elle est située dans la péninsule de Nicoya et désigne une auberge qui surplombe la forêt tropicale. Il n’y a pas d’électricité et les visiteurs doivent s’éclairer à la bougie. La région abrite la majestueuse chute d’eau Velo de la Novia ainsi que la forêt primaire qui l’entoure. Les randonneurs et passionnés d’aventure y trouveront un havre de paix.

  • costa rica Rincon de la Vieja

    Volcan Rincon de la Vieja

    Implanté dans la région Guanacaste, et vieux de plus d’un million d’années, le volcan Rincon de la Vieja a donné son nom au parc national qui l’entoure. Avec ses 9 cratères, il détient la 3ème place des volcans actifs du Costa Rica. A une époque, le Rincon de la Vieja était si souvent en éruption qu’il servait de repère aux navigateurs qui s’aventuraient le long des côtes du Pacifique. Aujourd’hui, les habitués de la randonnée pédestre, et les fervents adulateurs de la nature y trouvent leur épanouissement. On peut y contempler de jolies cascades, des mares bouillonnantes… et même des bassins de boue qui posséderaient selon la légende des vertus rajeunissantes. En plus d’une flore des plus diversifiées, la forêt "sèche" caractéristique de la région, abrite une faune extrêmement variée composée de plusieurs centaines d'oiseaux : perroquets, hiboux et aigles. Vous aurez certainement l’occasion d’apercevoir des iguanes, agoutis, coatis, singes hurleurs et aussi des singes-araignées !

  • cascade du Rio Celeste

    Parc National du volcan Tenorio et Rio Celeste

    Dans le Parc National du volcan Tenorio se cache une merveille de la nature : le Rio Celeste , un fleuve dont les eaux transparentes parcourent la forêt et qui font de ce lieu un endroit magique et enchanteur. La légende raconte que le Rio est de couleur céleste car lorsque Dieu termina de peindre le ciel en bleu, il lava ses pinceaux dans le fleuve.
    En réalité, sa couleur est provoquée par des réactions chimiques entre le carbonate de calcium et le souffre du volcan Tenorio. En plus de la couleur impressionnante de ses eaux, le fleuve possède également une des plus belles chutes du Costa Rica et des eaux thermales naturelles. Les randonnées dans ce parc peu visité permettent de voir les différents points d’intérêts à travers des forêts primaires et secondaires, qui abritent une incroyable biodiversité de la faune et la flore. On y trouve de nombreux animaux tels que le tapir, le lynx, les singes, les toucans et une grande diversité d’amphibiens et de reptiles.