Randonnée dans la vallée sacrée

Guide de voyage du Pérou Votre guide à travers le pays et vos futures aventures

Que voir ? La région en détail

  • Machu Picchu, Pérou

    Machu Picchu

    Le Machu Picchu est une ancienne cité inca du XVème siècle au Pérou, perchée sur un promontoire rocheux qui unit les monts Machu Picchu et Huayna Picchu (« le Jeune Pic » en quechua) sur le versant oriental des Andes centrales.
    Abandonnée lors de l’effondrement de l'empire Inca et avant la fin de sa construction, Machu Picchu, la ville sacrée oubliée durant des siècles, est considérée comme une œuvre maîtresse de l’architecture inca. Ses caractéristiques architecturales et le voile de mystère que la littérature a tissé sur le site en ont fait une des destinations touristiques les plus prisées de la planète. Depuis 1983, le site est sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Enfin le site fait partie de tout un ensemble culturel et naturel connu sous le nom de « Sanctuaire historique de Machu Picchu ».
  • Cuzco-Vallée Sacrée-Pérou
    Ville

    Cusco

    Capitale de l’empire inca, Cusco (ou Cuzco) est une ville incontournable au Pérou. Le mot Qusqu signifie nombril en quechua. Nichée dans les Andes à 3 400 mètres d'altitude, l'ancienne capitale inca était le centre du monde pour les Incas : le cœur du Tahuantinsuyu (l'empire Inca).
    Il fait bon y prendre son temps pour arpenter les ruelles en pentes où d'immenses pierres polies et ajustées à la perfection témoignent du passé précolombien de la ville. Ces fondations Incas sont souvent surmontées de balcons fleuris de style andalou. Les nombreuses places sont encadrées d'arcades monumentales qui évoquent l'Espagne du XVIIe siècle, mais au détour d'un mur de grosses pierres taillées et polies, la rencontre avec un lama ou une indienne en jupons colorés ne surprend pas. C'est peut-être ça la magie de Cusco : l'aller-retour perpétuel des siècles et des civilisations.
    Passage obligé vers la Vallée Sacrée des Incas ou encore vers le Machu Picchu, si l'ancienne capitale Inca est aujourd'hui la capitale du tourisme au Pérou, ce n'est pas un hasard. En effet, Cusco, classée depuis 1983 au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO, est sans aucun doute la plus belle ville du pays, et, on en redemande… C'est pourquoi nous y avons inclus une journée libre dans la plupart de nos voyages.
  • Observation des guacamayos dans la selva péruvienne

    Amazonie

    Quand on pense au Pérou, on s’imagine le plus souvent la cordillère des Andes, mais on oublie que plus de 60 % du territoire de ce pays est recouvert par la forêt amazonienne. Cet immense territoire de 700 000 km² que l’on appelle ici "Selva" est aussi la zone la moins peuplée du pays. Les villes y sont rares et toujours situées en bordure des longs fleuves aux larges méandres, affluents de l’Amazone.
    La région abrite une faune et une flore très riche et variée. Toutefois, le dense couvert végétal rend parfois l’observation de certains animaux difficile. Lors de votre séjour sur place, vous aurez toutefois l’occasion de rencontrer plusieurs espèces de singes et de perroquets, de nombreux papillons, et certainement quelques caïmans que vous irez observer à la tombée de la nuit grâce à de grosses lampes torches. Avec un peu de chance vous pourrez aussi contempler des loutres, paresseux, pécaris, colibris, ou encore des tortues que l’on voit souvent se prélasser au soleil au bord des rios.
  • Pérou-Canyon de Colca

    Canyon de Colca

    Avec ses 3 300 mètres de dénivelé (plus que le canyon du Colorado), le Canyon de Colca s’étend sur 100 km de long. Au nord de cette immense faille se dressent des sommets de plus de 5 200 mètres d’altitude aux neiges éternelles comme le Seprigina (5 450m). En seulement quelques kilomètres, l’altitude descend sous les 2 150 mètres !
    Le canyon du Colca est aussi l’un des lieux du Pérou les plus appropriés pour observer le majestueux condor. Depuis son mirador, vous aurez tout le loisir d’observer ce rapace charognard dont l’envergure de plus de 3 mètres n’est dépassé que par l’albatros hurleur. Vous pourrez le contempler jouant des courants d’air ascendants. L’oiseau mythique vénéré des Incas vit en groupe et niche dans les anfractuosités les plus inaccessibles du canyon. Si la partie nord du canyon est desservie par une route carrossable, les petits villages implantés sur l’autre rive ne sont quant à eux accessibles que par des chemins muletiers qui serpentent à flanc de canyon.
    La plupart de ses sentiers longent de petits canaux d’irrigation qui viennent alimenter les terrasses de cultures aménagées dès que la pente diminue. Lors de la plupart de nos voyages passant par le canyon du Colca, vous gagnerez à pied les sources thermales de la Calera.
    Avec ses habitants vêtus de costumes traditionnels, ses majestueux paysages sculptés par l’érosion et par les terrasses de cultures, ses condors et son ambiance bien particulière, le Cayon de Colca vous permettra de plonger dans le Pérou du début des années 1950.
  • habitation flottantes sur le lac Titicaca

    Lac Titicaca

    Frontière naturelle entre le Pérou et la Bolivie, le Titicaca est le lac navigable le plus haut du monde, niché à 3 810 mètres d'altitude. C'est également le plus grand lac d'Amérique du Sud : il s'étale sur plus de 8 000 km² et est entouré de montagnes.
    Les principales villes qui le bordent sont Puno au Pérou et Copacabana en Bolivie. La température de ses eaux très légèrement salées varie entre 10 et 15°C selon la période de l'année. C'est un véritable paradis zoologique pour les hérons, les grues, les mouettes et les ibis. Le lac Titicaca comporte environ une quarantaine d'îles et îlots, les plus grandes étant : l'île du Soleil située dans la partie bolivienne et les îles de Taquile et Amantani situées au Pérou.
    En Aymara, le mot titicaca signifie « le roc du puma », qui fait référence au rocher situé sur l'île du Soleil. C'est un endroit sacré pour les populations alentour, qui est considéré comme le véritable centre de la mythologie Inca selon laquelle un trésor dormirait dans ses profondeurs…
  • survol de l'oiseau sur les lignes de nazca

    Lignes de Nazca

    Situé à 450 km au Sud de Lima, sur l'étroite bande désertique qui sépare l'océan Pacifique de la Cordillère des Andes, le petit village de Nazca doit sa renommée mondiale à d’énigmatiques géoglyphes. Ces étranges tranchées, tracées entre 900 av. et 650 ap. JC, dont la largeur varie entre une trentaine de centimètres et quelques mètres, forment des figures dont la taille varie entre 50 et 300 mètres. Les lignes (aussi appelées pistes) peuvent quant à elles mesurer plusieurs kilomètres.
    Presque invisibles au niveau du sol, ce n'est qu'en survolant le désert de Pampa Colorada à bord de petits avions que l'on peut appréhender cette surprenante concentration de dessins tracés par les civilisations précolombiennes. La plupart des vols se font depuis le village de Nazca bien qu'il soit aussi possible depuis Ica, petite ville située à une centaine de kilomètres plus au Nord.
    A pied, les lignes et les figures apparaissent comme des sentiers peu profonds et de largeurs variables. Le site est coupé en deux par la route panaméricaine qui fut construite avant la découverte des tracés précolombiens et qui détruisit ainsi certaines figures. Un mirador y à été construit à proximité de la route pour permettre à ceux qui n'effectuerait pas le survol de pouvoir admirer les gigantesques dessins depuis cette tour qui s'élève au dessus de la pampa.
    La région de Nazca est aussi le berceau de plusieurs civilisations pré-inca fascinantes : les Nazca, les Paracas et les Virú. On leur doit entre autre les plus belles céramiques polychromes jamais produites dans toute l'Amérique précolombienne.
  • Trek dans la Cordillère de Huayhuash

    Cordillère Blanche et Huayhuash

    Au Nord de Lima se trouvent les cordillères les plus célèbres du Pérou qui abritent de nombreux sommets mythiques tels le Pisco, le Huascaran, l'Alpamayo...
    La Cordillère Blanche et la Cordillère Huayhuash sont les plus réputées entre les amateurs de trekking. La Cordillère Blanche doit son nom à la neige et la couleur de sa roche. Cette région est un terrain de jeu idéal pour randonner au pied de géants andins de plus de 6 000m d'altitude et leurs glaciers imposants. Toute la démesure des Andes se retrouve dans ce duo de cordillères : pics étincelants, sommets en dents de scie, vallées verdoyantes et lacs vert émeraude...