Coucher de soleil sur le Nil

Guide du voyage d'Egypte Votre guide à travers le pays et vos futures aventures

Que voir ? La région en détail

  • Son et lumière à Abou Simbel
    Temple

    Les temples d'Abou Simbel

    La visite des temples d’Abou Simbel est un des must pour approfondir la découverte de l’Egypte antique.
    Situé au bord du lac Nasser à 280 km au sud d’Assouan et à 40 km de la frontière soudanaise Abou Simbel est certainement le plus spectaculaire des sites nubiens.

    Construit sous le Nouvel Empire, entre 1274 et 1244 av. J.-C., par le pharaon Ramsès II, il est composé de deux temples, le plus grand est celui de Ramsès II honorait les divinités de Rê, Amon et Ptah.
    Sur sa façade se dressent magnifiquement quatre colossales statues de Ramses II. Le second temple est celui d’Hathor, dédié à la reine Nefertari, épouse bien-aimée de Ramsès II.

    Longtemps resté dans l’oubli, Abou Simbel a été redécouvert par hasard en 1813 par Jean-Louis Burkhard, un explorateur Suisse. A l’époque seule une tête dépassait des sables, ce qui permit une très bonne conservation du site.
    Afin de ne pas être inondé lors de la construction du barrage d’Assouan, et grâce à l’aide de l’Unesco, le temple fut déplacé dans les années 60 par un projet digne des constructions pharaoniques. 40 millions de dollars ont été dépensés et 2000 blocs de pierres pesant de 10 à 40 tonnes ont été découpés, déplacés, puis rassemblés tels un gigantesque puzzle en 3D. Ce travail titanesque a pris 4 ans.

    L’astuce Huwans : sur certains de nos voyages et afin d’éviter la période où le site est le plus fréquenté, nous arrivons la veille, parfois par bateau (un must), afin d’assister au magnifique spectacle son et lumière, puis dormons dans un bel hôtel juste à côté, avant de revenir très tôt le lendemain matin, à l’ouverture du site, pour le lever du soleil sur les colosses de Ramsès II. Le spectacle est magique d’autant plus que nous sommes seuls sur le site. Nous avons le temps de le visiter tranquillement et terminons notre visite au moment où les hordes de bus arrivent d’Assouan.
  • Coucher de soleil sur une mosquée du Caire en Egypte
    Ville

    Le Caire

    Le Caire (Al-Qāhira, La Victorieuse) est la capitale de l'Égypte et a une population officielle de près de 20 millions d'habitants. C'est la plus grande ville de l'Afrique et du Moyen-Orient.
    À l'ouest se trouve la ville de Gizeh et sa nécropole antique de Memphis sur le plateau du même nom, avec ses trois pyramides dont la grande pyramide de Khéops.
    Au sud, se trouve le site de l'antique ville égyptienne de Memphis.

    Ses quartiers ouest, bâtis sur le modèle de la ville de Paris par Ismaïl le Magnifique au milieu du XIXème siècle, sont caractérisés par de larges boulevards, des jardins publics et de nombreux espaces ouverts.
    La vieille ville à l'est est très différente : sa croissance plus hasardeuse qu'ordonnée en a fait un endroit fait de petites ruelles et de vieux habitats surpeuplés.
    Alors que le Caire de l'ouest concentre les bâtiments officiels et une architecture moderne, la moitié est se révèle, quant à elle, riche de centaines de vieilles mosquées, véritable patrimoine historique.

    Le plus Huwans : nous prenons le temps de nous promener à pied dans cette ville bouillonnante. Nous visitons des quartiers très intéressants comme les quartiers coptes et islamique ainsi que les souks incroyables de Khan el Khalili
  • Temple Philae depuis le Nil
    Temple

    Temple de Philae

    Le temple d'Isis à Philae est l'un des sanctuaires majeurs de la déesse Isis en Égypte.
    Il commence à être édifié au IVème siècle avant notre ère par Nectanébo Ier pour être terminé par les Romains et les Ptolémées. C'est l'un des derniers temples pharaoniques resté en activité car, malgré le décret de Théodose interdisant en 391 de notre ère les cultes païens dans tout l'empire, il conserva une situation privilégiée.
    Le temple de Philae fut dégradé par plusieurs décennies d'engloutissement saisonnier sous les eaux du lac de retenue de l'ancien barrage d'Assouan, et menacé d'un engloutissement définitif avec la mise en service du haut barrage d'Assouan en 1970.
    L’ensemble des temples a été démonté, numéroté et remonté entre 1972 et 1980 sur l'île voisine d'Aguilkia, qui a été remodelée pour l'occasion. Le site est superbe, l’atmosphère y est absolument incroyable.
  • Pyramides de Gizéh
    Temple

    Pyramides de Guizeh

    Les pyramides d'Égypte, ces monuments colossaux liés à l'immortalité et à la vie éternelle des Pharaons, sont les vestiges les plus emblématiques de la civilisation égyptienne.
    Les pyramides les plus connues sont les pyramides du plateau de Gizeh.
    Les édifications des pyramides remontent pour la majorité au début de l'Égypte antique et se trouvent sur la rive ouest du Nil, du côté du soleil couchant, ou la rive des morts, les villes se trouvant plutôt sur la rive est.
    La grande pyramide de Khéops est la seule des sept merveilles du monde antique qui a survécu jusqu'à nos jours. Ce fut la construction la plus haute, la plus massive construite par l'homme, chaque bloc de calcaire pèse en moyenne 2,5 tonnes. D'une hauteur équivalente de 42 étages, elle aurait été construite en 20 ans.
    La pyramide du pharaon Khéphren est la deuxième plus haute d'Égypte. Le grand Sphinx de Gizeh semble garder le complexe funéraire composé également de la pyramide de Khéops et de la pyramide de Mykérinos.

    L’astuce Huwans : comme nous prenons notre temps dans la ville du Caire, nous prenons aussi le temps de nous balader autour de ce site majestueux aux heures où il y a le moins d’affluence touristique.
  • Temples de Karnak, Egypte
    Temple

    Temple de Karnak

    Situé au nord de la ville de Louxor, le complexe de Karnak s'étend sur deux kilomètres carrés et regroupe plusieurs temples principalement réunis en trois enceintes. Karnak est classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979.
    C’est sans nul doute le site le plus gigantesque de l’Egypte pharaonique. Datant de 4 700 ans, il reste la plus grande structure religieuse jamais bâtie au monde !
    La plus grande de ces enceintes renferme le temple le plus imposant, le temple d'Amon, qui faisait l'objet du culte le plus intense du site. Karnak était relié à un autre temple d'Amon situé plus au sud à Louxor, l'antique Thèbes, par une chaussée rectiligne de 8 km de long et bordée de sphinx.
    La construction du complexe de Karnak s'est étalée sur plus de 2000 ans avec une succession de construction, de modification, de rajouts, de destructions, de remaniements, etc... qui en fit le centre religieux le plus étendu de l'Égypte antique.
    Devant l'entrée occidentale de l'enceinte d'Amon-Rê s'étendait un bassin relié au Nil par un canal artificiel. C'était la voie processionnelle qu'empruntait la barque d'apparat de la triade thébaine d'Amon, Mout et Khonsou, lorsqu'ils se rendaient au temple d'Amon de Louxor lors de la fête d'Opet.
    En plus des trois enceintes, d'autres édifices se trouvent hors des murailles, comme les temples d'Osiris, de Thoutmosis, du temple d'Aménophis IV.
  • Masque Toutankhamon musée du Caire
    Temple

    La Vallée des Rois

    La vallée des Rois est la grande nécropole située sur la rive occidentale du Nil à la hauteur de Thèbes (aujourd'hui la ville moderne de Louxor).
    La vallée est formée d'une faille dans la chaîne libyque qui débouche sur la vallée du Nil. Elle est connue pour abriter les tombes de nombreux pharaons du Nouvel Empire.
    On en compte officiellement 63, répertoriées par ordre de découverte... mais le site n'a pas encore livré tous ses secrets !
    La plus ancienne tombe connue sur le site est celle de Thoutmôsis Ieret, et la dernière est celle de Ramsès XI. Mais la plus connue est probablement celle de Toutankhamon, qui livra le fabuleux trésor conservé au Caire.
    La vallée des Rois abrite également les tombeaux de certaines épouses et enfants de pharaons, ainsi que celles de nobles dont les pharaons ont voulu récompenser la valeur.
    Parmi ces tombeaux, seulement 27 ont été identifiés comme étant des sépultures royales, les autres, soit n'ont pas pu encore être identifiées, soit appartiennent à de hauts dignitaires.
    Parmi les sépultures royales, deux appartiennent à des reines ayant gouverné, Hatchepsout et Taousert. Des découvertes récentes permettent d'estimer à 150 le nombre total de chambres de la sépulture.
  • Rando sur les rives du Nil
    Fleuve

    Le Nil

    Du cœur de l’Afrique à la mer Méditerranée, le plus long fleuve du monde déambule à travers déserts, forêts et vallées agricoles. Avec ses 6 700 km de long, le Nil, berceau de la civilisation pharaonique, fascine depuis longtemps les peuples et les voyageurs. Il résulte de l’union de deux fleuves qui se rejoignent à Khartoum, la capitale soudanaise : Le Nil blanc qui part du lac Victoria, à la frontière entre la Tanzanie, le Kenya et l’Ouganda, et le Nil bleu qui prend sa source au cœur des hautes montagnes d’Abyssinie en Ethiopie, dans le lac Tana situé à 1700 m d’altitude.
    Le Nil est un fleuve mythique et nourricier pour les Égyptiens depuis des millénaires, c’est pourquoi de nombreux villages bordent ses rives.

    Le plus Huwans : nous profitons de plusieurs moyens de déplacement sur ce fleuve mythique : en felouque, en sandal et en dahabieh. Nous admirons les scènes de la vie quotidienne, les pécheurs, les agriculteurs et les paysages variés, mélanges des sables, montagnes et champs verdoyants. Nous avons la chance de dormir chez l’habitant pour une jolie immersion dans la culture égyptienne contemporaine.
  • Dune tombant dans le Lac Nasser en Egypte
    Lac

    Le Lac Nasser

    Tout au sud du pays, au cœur de l’ancienne Nubie, le lac Nasser est le plus grand lac artificiel du monde. Il s’étire sur 510 km de long entre Assouan et le Soudan, et sur 5 à 35 km de large.
    Difficile d’imaginer que cette véritable mer intérieure d’eau douce est le fruit du travail de l’homme ! En effet ce lac en plein désert est né de la construction du haut-barrage d’Assouan entre 1960 et 1971 sous l'égide du président Nasser.
    Ce barrage a révolutionné en profondeur le mode de vie des Égyptiens, qui depuis des millénaires vivaient et cultivaient au rythme des crues du Nil.

    Durant la construction du barrage, des projets pharaoniques, financés en partie par l’Unesco, ont été mis en oeuvre afin de sauver d’imposants temples Nubiens qui auraient été engloutis dans les profondeurs du lac. Ainsi des temples majeures et extraordinaires comme Abou Simbel et Philae ont pu être déplacés et sauvés, mais ce fut également le cas d’autres temples moins connus et moins accessibles comme Harmakis, Dakka et Meharraka que l’on peut observer sur les berges du Nil et en plein désert, loin des itinéraires touristiques classiques. Cette région complètement sauvage a laissé la place aux oiseaux migrateurs, gazelles, loups, renards, crocodiles et plusieurs espèces de poissons dont les célèbres (et délicieuses) perches du Nil.

    Le plus Huwans : nous sillonnons le lac avec notre bateau qui est le moyen de transport idéal pour rejoindre ses temples oubliés, ses criques secrètes, ses dunes se jetant dans le lac, ses villages de fortune de pécheurs-nomades, ses plages désertes et ses nombreux sentiers de randonnées. La cerise sur le gâteau : l’arrivée à Abou Simbel par le lac, face aux spectaculaires colosses de Ramses II.
  • Plongée sous marine en mer rouge
    Mer

    La mer Rouge

    Frontière naturelle entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, la mer Rouge a une superficie d’environ 450 000 km².
    C'est une mer importante qui permet aux navigateurs venant d'Asie du sud, de l'est et du Sud-Est d’éviter de passer le Cap de Bonne Espérance pour arriver en Europe. La mer Rouge se situe entre l'Afrique et la Péninsule Arabique. Au sud, la mer Rouge communique avec l’océan Indien par le détroit de Bab-el-Mandeb et le golfe d'Aden. Au nord, elle se partage en deux golfes séparés par la péninsule du Sinaï : à l'ouest, le Golfe de Suez (qui communique avec la Méditerranée par le canal de Suez) ; à l'est, le golfe d'Aqaba.
    La Bible, dans le livre de l'Exode, raconte l’histoire célèbre selon laquelle Moïse conduit les Israélites vers la liberté à travers l’eau, en utilisant la puissance de Dieu pour partager les eaux.

    Les températures de surface de l’eau de la mer Rouge sont relativement constantes, entre 21 et 25 °C, ce qui en fait l’une des mers les plus chaudes du monde et aussi l’une des plus salées. La visibilité reste relativement bonne jusqu’à 200 mètres de profondeur. Ces facteurs ont permis une intense vie aquatique et font de la mer Rouge l’un des spots de plongée les plus spectaculaires au monde, à quelques mètres de la surface on peut y observer une très forte densité et variété de poissons et coraux multicolores.