Randonné sur le lac Khovsgol en glace

Actus À la rencontre des Darkhad en Mongolie

Fabuleux écrin de steppes, de forêts, de montagnes et de plaines désertiques, la Mongolie fascine par ses paysages et sa population étonnante ! Ici, le nomadisme fait partie intégrante du mode de vie local pour une ambiance totalement dépaysante.

Nous partons à la rencontre du peuple nomade Darkhad, issu du métissage des tribus Oirats et Qotogoïds. Originaire de la province de Khövsgöl dans le nord de la Mongolie, le terme Darkhad se traduit en mongol par « intouchables ». Cette population d’environ 16 000 habitants, entame à chaque printemps et chaque automne, une transhumance à travers la taïga sibérienne. Une expérience humaine aux côtés des peuples de Mongolie !
Randonné sur le lac Khovsgol en glace

Une transhumance essentielle

Une fois par an, dans la région du lac Khovsgol au nord de la Mongolie, les nomades Darkhad entament leur transhumance de printemps. C’est au cœur de la taïga sibérienne, sur le lac gelé Khovsgol que ces familles et leurs bétails rejoignent des pâturages fertiles et un climat favorable. Ces derniers nomades font ce chemin tous les printemps avant un retour en automne. Un voyage essentiel vers des terres plus propices à la survie et au bien-être de leurs troupeaux de yacks et de chèvres à laine de cachemire.
La transhumance débute au bord du lac en glace. D’une longueur de 136km et d’une largeur de 36km, il s'agit du plus profond et du deuxième plus grand lac de Mongolie. Aussi appelé la “Perle Bleue”  pour la qualité de son eau, le lac Khovsgol est aussi sacré pour la population locale. Le chemin se poursuit sur les rives où se forment d'impressionnants séracs formés par la pression exercée par l'eau à l'état solide. L'itinéraire passe par le bord du lac pour arriver à la vallée verdoyante aussi appelée "vallée des mille lacs" via les montagnes du Khoridol Saridag. Cette chaîne de montagne rassemble steppes, forêts et toundras, pour un panorama inoubliable.
Transhumance des chèvres, moutons et yaks avec le peuple Darkhad

Un quotidien nomade

Vivant principalement de leur propre bétail et de la vente de cachemire, la communauté est indépendante. Chaque famille élève et possède des vaches, des chèvres, des moutons ou des yaks.
Définies comme le berceau du chamanisme, ces coutumes et traditions sont très présentes dans la vie des Darkhad. À l’écoute de leur environnement, les habitants sont très attachés aux sonorités de la nature. Les femmes portent d’ailleurs souvent des noms de fleurs. Les hommes, quant à eux, sont généralement baptisés par des prénoms correspondant à des caractéristiques humaines comme la force ou le courage. Les cavaliers qui veillent sur les troupeaux utilisent aujourd’hui des motos à la place des chevaux pour réunir le bétail.
Randonneur avec la transhumance des  moutons

L'aventure comme vous en rêvez au nord de la Mongolie

Encore loin des sentiers battus du tourisme habituel, la transhumance aux côtés des Darkhad est une aventure à vivre. Marcher à leurs côtés sur le lac glacé, dormir dans d’authentiques yourtes et veiller sur la famille et son bétail, voici les contours d’une expérience unique tournée vers une population aussi accueillante que chaleureuse.
Ici, l’expérience dépasse la fiction et nous emmène vivre des instants privilégiés en Mongolie pour un voyage exclusif avec Huwans !